R AS Publié le mardi 27 novembre 2018 - n° 256 - Catégories : Regard sur le PV

Regard sur le nouveau moteur du PV

Le photovoltaïque a eu besoin de subventions aux installations et de financement de la recherche pour développer de nouvelles technologies et de nouveaux procédés de production. La combinaison des deux a permis son développement, jusqu'à créer actuellement une parité de coûts entre le solaire et l'éolien d'un coté et les centrales au charbon, au fuel, au nucléaire et même au gaz de l'autre.

On aborde une nouvelle étape où le solaire (ainsi que l'éolien) est devenu trop envahissant pour les gouvernements qui cherchent à ménager les anciennes et les nouvelles technologies de production d'électricité.

Devant cette hésitation des hommes politiques, une nouvelle dynamique se met en place basée sur les coûts de production

.

Sommaire

Le solaire s’est développé sur des facteurs matériels et de décisions politiques

Si ce constat est exact pour le passé, il semble qu’on soit passé à une autre étape du développement.

Les décisions politiques en faveur du photovoltaïque sont désormais plus hésitantes

Un nouvel acteur remplace les hommes politiques.

La baisse des coûts est de plus en plus impérieuse et crée un nouvel acteur

A NOTER

Lisez la suite : 

Seuls les abonnés ou les détenteurs de points peuvent lire la totalité de cet article.

Identifiez-vous
Achetez des points ou abonnez-vous

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"