L R AS Publié le mercredi 07 novembre 2018 - n° 253 - Catégories : l'Actu du Mois

l'Actu du Mois d’octobre


L’ACTU DU MOIS

octobre 2018

 

Dernier numéro gratuit


FRANCE

Le gouvernement français devant un choix : le nucléaire ou les EnR, avec, en toile de fond, que faire d’EDF ?

Manifestement, les choix énergétiques de la France pour la prochaine décennie sont difficiles à prendre. L’alternative se situe entre le prolongement

de la construction des centrales nucléaires, et l’alternative des énergies renouvelables. D’où le nouveau report de la présentation officielle de la PPE. C’est probablement que des négociations sont intenses sur l’avenir d’EDF. D’où les fuites dans la presse du PPE, et de l’annonce de construction de nouvelles centrales nucléaires. Probablement, le débat serait entre le maintien d’EDF dans sa structure actuelle et sa scission entre deux sociétés distinctes l’une recevant le nucléaire, l’autre énergies renouvelables, à l’instar de ce qui s’est fait en Allemagne, avec pour carotte pour que ce projet soit approuvé l’approbation par EDF, la construction de nouvelles centrales nucléaire. Ceci permettrait de cantonner les centrales ayant à se rénover et d’envisager la fin de vie des centrales anciennes avec le stockage des déchets nucléaires…

Même si le choix de construction de nouvelles centrales était acté, rien n’empêchera le développement des énergies renouvelables. Les grandes centrales solaires fournissent de l’énergie entre 0,05 et 0,06 € le kWh, ce qui permet de conclure de plus en plus de contrats privés entre des développeurs-propriétaires de centrales et des clients utilisateurs. L’installation PV sur les toits devra se généraliser pour respecter la RT 2020, c’est à dire les normes de construction de nouveaux bâtiments.

    *   Mise en ligne du document de travail préparatoire de la PPE
    *   Selon des fuites, des constructions de centrales nucléaires seraient décidées

    *   Une réorganisation d'EDF serait-elle à l'étude ? Un démembrement ?

    *   Cumul des cinq premiers appels d'offres CRE 4 et analyse.

    *   Résultat de l'appel d'offres pour du stockage.

Pour aller plus loin :
    *   La France parviendra-t-elle à son objectif de 23 % en 2020 ?
    *   Le retard français dans le déploiement des EnR
    *   Recours massif au PV à partir de 2020 en France

.
LA FILIÈRE

La baisse des prix n’est pas finie : les fabricants continuent de réduire leurs prix

Après la baisse des prix des panneaux à la production comprise entre 20 et 30 % depuis la fin mai et la suppression du prix minimum à l’importation en Europe, les opérateurs se demandent si la baisse est achevée. Sur le marché européen, la décision de suppression intervenue début septembre n’a pas encore traduite dans les prix car les nouvelles cargaisons de panneaux chinois (moins chers que ceux de Taïwan ou du sud-est asiatique) ne sont pas encore arrivés dans les ports européens. Pour le moment, il y a pénurie de panneaux, ce qui a tendance à tenir les prix ou à les faire remonter. D’où cette interrogation !

La baisse à horizon de six à neuf mois est loin d’être achevée car de nombreuses usines de production de silicium sont ou vont être mises en service dans les prochaines semaines. Elles sont situées dans des régions où le coût de l’électricité est très faible (Xinjiang, Mongolie intérieure, …). Ces nouvelles usines ont une productivité bien supérieure aux unités antérieures. Le prix de revient du kilogramme de silicium y est entre 50 et 60 RMB contre 80 RMB sur le marché actuellement. De plus, la coupe au diamant s’est imposée, ce qui réduit le prix de revient. Une nouvelle spécialisation autour de spécialistes de la coupe s’est constituée permettant de réduire encore un peu plus le prix de la plaquette. Enfin, les producteurs de lingot ou de plaquettes monosilicium cassent les prix pour éliminer les fabricants de multicristallin

Dès lors, il faut que les fabricants de cellules et surtout de panneaux ne conservent pas le surcroît de marge bénéficiaire obtenu de l’amont… Pour le moment, ces derniers font face à une mévente et sont tentés de baisser leurs prix afin maintenir une activité raisonnable de leurs capacités de production….

    *   A-t-on touché le fond de la baisse des prix ?
    *   En 9 mois, le prix des panneaux a baissé de 20 % à 25 % dans le monde
    *   Les installations dans l'ouest de la Chine réduisent les coûts.

    *   Déstabilisation de l'industrie PV chinoise

A noter le tour d’horizon particulièrement détaillée du photovoltaïque

    *   Présentation du paysage photovoltaïque par D. Lincot *

Pour aller plus loin
    *   Les centrales flottantes se multiplient

    *   Et si l'intégration du solaire dans le réseau était très rentable ?
    *   Les contrats d'achats d'énergie des entreprises sont à un nouveau record
    *   On aurait tout intérêt à développer l'autoconsommation, selon EcoSynergies
    *   La demande d’énergie dans les maisons américaines est plus flexible qu’on ne l’imaginait

.
LE MONDE
La période actuelle est faste pour les installateurs dans le monde et spécialement en Europe : les mesures chinoises ont ralenti les installations distribuées et arrêté la construction de grandes centrales. Les entreprises, orientées sur le marché domestique sont obligées de rechercher rapidement des débouchés ailleurs et pour cela une bonne recette, la baisse des prix. Elle atteint 20 % à 30 % à la production. Il s’y ajoute en Europe, la fin du prix minimum à l’importation, ce qui réduit les prix de 10 % à 15 % supplémentaires… Les développeurs qui avaient des chantiers en cours profitent de cette baisse des prix. Les propriétaires sont incités à se lancer dans des constructions. L’énergie solaire devient moins chère que l’électricité du réseau ce qui incite à multiplier les constructions, ce qui se produit en Espagne et au Portugal de façon spectaculaire, mais aussi dans une moindre mesure le Royaume Uni et les Pays Bas. L’importance de cette baisse des prix fera qu’en 2020 ou 2021, toutes les installations dans les pays européens n’auront plus besoin de subventions

 En conséquence, l’industrie PV chinoise souffre et essaie de s’adapter avec des unités de production dans les régions où l’énergie est la moins chère

    *   Les installateurs se félicitent de la suppression du prix minimum
    *   Le PV chinois au 3ème trimestre : net recul des productions
    *   Fort recul des bénéfices au 3ème trimestre dans la filière PV chinoise
    *   Daqo lance la production de silicium dans le Xinjiang
    *   Mise en exploitation d'une unité de silicium par Tongwei

 

Pour aller plus loin
    *   La chaleur de l'été n'a pas fait exploser les réseaux américains

    *   Révision en hausse ses prévisions américaines de production solaire en 2018
    *   Net ralentissement des commandes d'équipements en Allemagne   
    *   Décisions espagnoles en faveur du solaire
    *   L'Italie disposera de 20 GW installés en fin 2018
    *   Les contrats privés de vente d'électricité prolifèrent en Amérique du Sud

    *   Complexe énergétique de 11 GW en cours d'études en Australie

  . 
LES PRODUITS

    *   Un Numéro spécial est consacré au stockage *
    *   Les fabricants d'onduleurs au 1er semestre

    *   Transformation radicale dans le secteur des suiveurs.

    *   Nécessité de coupler batteries et logiciel de gestion
    *   Nouveau connecteur de cellule

    *   La technologie TOPCon parait la plus prometteuse
    *   Tongwei mise sur l'hétérojonction et les cellules TOPcon

    *   Batterie non inflammable avec 50.000 cycles (10 fois une batterie lithium)

.

LES SOCIÉTÉS

Une sélection brutale s’effectue parmi les sociétés du secteur :
    Les mesures gouvernementales chinoises du 31 mai ont secoué la filière. Avec les comptes du troisième trimestre, une scission brutale s’est constituée entre les entreprises qui ont sélectionné les bons produits ou la bonne stratégie et qui voient leurs comptes trimestriels être moins bons, mais tout à fait satisfaisants

    *   Marge nette phénoménale de LONGi

    *   La phase ascendante de First Solar au 3ème trimestre
    *   SolarEdge au 3ème trimestre

    *   SolarEdge : mariage des onduleurs avec les batteries lithium     *

    *   SolarEdge veut devenir fabricant d'onduleurs pour grandes centrales

et celles qui subissent violemment la brutalité de la secousse :

    *   SunPower rencontre une crise de liquidité (Sunpower a finalisé l'acquisition d'actifs de SolarWorld America)
    *   Au 3ème trimestre, REC Silicon s'enfonce
    *   Mauvais résultats de Wacker Chemie au troisième trimestre  

    *   GCL croule sous les dettes

Et celles pour lesquelles le pronostic est encore incertain : 

    *   Meyer Burger mise davantage sur l'Asie

    *   Le directeur général de SMA a démissionné
    *   Leclanché au premier semestre : semble voir la fin des difficultés

De nombreux grands fabricants se sont retirés de la cotation boursière, (Trina, Hanwha…) ce qui leur évite de communiquer sur leurs comptes

DIVERS
    *   Qu'est-ce qui motive les salariés dans les énergies propres ?

    *   Le solaire augmente la consommation d'eau dans certaines régions
    *   On devrait pouvoir porter l'efficacité d'une cellule à 40 % !

    *   Les grandes compagnies pétrolières se mettront-elles aux énergies renouvelables ?

    *   Les EnR auraient des effets positifs sur les relations internationales

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"