L R AS Publié le dimanche 04 novembre 2018 - n° 253 - Catégories : divers PV

GE veut mieux connaitre la chaine des blocs

GE (General Electric) étudie comment utiliser la chaine des blocs pour contrôler les centrales distribuées ou les centrales virtuelles. La société a rejoint le groupe d'entreprises qui ont lancé une étude sur les applications de la blockchain, afin d’exploiter de manière économique et fiable cette technologie dans le secteur de l'énergie.

Effectuée par l'agence allemande de l'énergie (Deutsche Energie-Agentur, ou Dena), l'étude examinera la gestion d'actifs et de données, la communication de marché, le négoce d'énergie ainsi que le financement et la tokenisation,

GE veut savoir si les informations stockées dans la chaîne de blocs pourraient aider les opérateurs de centrales virtuelles à répondre plus précisément aux demandes du marché, et si la technologie pourrait fonctionner à un niveau d'agrégation « selon les besoins du marché et les désirs du marché », plutôt que d'être limité par les capacités actuelles de la chaîne de blocs. En effet, GE qui était spécialisé dans les gros générateurs d'énergie, constate une évolution de la demande vers la production distribuée de l'énergie. Il doit s’adapter.

GreenTech Media du 31 octobre

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"