L R AS Publié le dimanche 04 novembre 2018 - n° 253 - Catégories : divers filière

Et si l'intégration du solaire dans le réseau était très rentable ?

L'étude menée par First Solar et E3 valorise l'utilisation de l'électricité solaire.

L'étude prend en considération l'injection annuelle d'énergie solaire jusqu'à 28 % dans le réseau. Elle tient compte aussi des économies de coût de fonctionnement résultant de l'ajout de la production solaire au système électrique selon quatre modes de fonctionnement différent

Il en résulte que l’utilisation de l’énergie solaire « de manière flexible » offre une valeur ajoutée par rapport aux autres modes de fonctionnement.

La réduction éventuelle des ressources en énergies renouvelables élimine un problème de fiabilité mais introduit un défi économique

Il est préconisé d’intégrer l’énergie solaire à la prise de décision d’envoi en temps réel et de faire varier le volume d’énergie solaire pour assurer la fiabilité du réseau, car l’énergie solaire peut répondre beaucoup plus rapidement que les ressources classiques aux instructions de l’opérateur du réseau.

L’augmentation de la valeur de l’utilisation de l’énergie solaire en mode flexible découle de la réduction attendue des coûts de carburant et d’entretien des générateurs conventionnels, de la réduction de la production d’énergie solaire et de la réduction des émissions atmosphériques.

« Les compagnies d’électricité et les opérateurs de réseaux devraient cesser de penser que l'énergie solaire crée des problèmes à gérer. Elles devraient commencer à la considérer comme un atout à maximiser. »

Pour lire l'étude complète : https://www.ethree.com/wp-content/uploads/2018/10/Investigating-the-Economic-Value-of-Flexible-Solar-Power-Plant-Operation.pdf

PV Tech du 24 octobre

 

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"