L R AS Publié le lundi 08 octobre 2018 - n° 250 - Catégories : pays europ., auto-consommation

On aurait tout intérêt à développer l'autoconsommation selon EcoSynergies

Les habitants d'Andalousie (Espagne) pourraient économiser 1,8 Mds d'euros avec l'énergie solaire, à la fois sous forme de CO2 évité, en coût du combustible et en infrastructure de réseau. En outre, la suggestion de l’Union Européenne de rémunérer équitablement

les consommateurs potentiels pour leur surplus d’énergie, permettrait aux ménages de réduire de plus de la moitié le délai de récupération de leurs systèmes solaires. Dans certains cas, la période d’amortissement pourrait se réduire de 25 ans à sept ans.

EcoSynergies, société de conseil en énergie, a étudié l’effet de la décision de l'Union Européenne du 27 juin 2018 sur la production d'énergie renouvelable. L'UE indique que les citoyens ont le droit de produire, de consommer, de stocker et de vendre de l’électricité, sans que les États ne leur imposent de taxes et de droits punitifs. Les nouvelles règles devraient entrer en vigueur au plus tard en 2021.

Réduction de moitié du délai de remboursement

Selon cette réglementation européenne, les ménages pourraient récupérer leur investissement deux fois plus vite qu'avec la réglementation actuelle.

EcoSynergies a comparé le déploiement solaire de 17 GW d'énergie solaire en Andalousie et en Catalogne qui serait installé entre 2015 et 2030. 40 % des ménages seraient producteurs et consommateurs de leur énergie.

Actuellement, les propriétaires de systèmes photovoltaïques résidentiels espagnols peuvent s’attendre à un retour sur investissement d’environ neuf à onze ans. Selon les auteurs, les nouvelles règles de l’UE entraîneront une diminution sensible de ces durées, de 5,5 à 7 ans. Les espagnols bénéficieraient de 250 € par an pour la vente d’électricité aux réseaux et de 175 € supplémentaires grâce aux économies d’énergie.

Pour les petites entreprises, l’avantage serait encore plus important, leur temps d’amortissement pouvant être réduit de 6,5 à 7,5 ans, alors que jusqu'ici, ce secteur pouvait s'attendre à des périodes d'amortissement pouvant aller jusqu'à 25 ans.

Selon EcoSynergies, ces avantages toucheraient aussi les autres pays européens : les avantages nets de l'installation de systèmes solaires résidentiels s'élèvent à 440 € par an, sur la base d'une hypothèse de 0,059 € / kWh. Si les installations résidentielles espagnoles devaient absorber 40 % de la production, les avantages financiers pourraient atteindre 1,8 milliard d'euros, selon les analystes.

L'énergie solaire distribuée est un moteur de l'économie :

L'étude estime qu'avec les taxes sur l'autoconsommation, les gouvernements entravent l'économie car la production à grande échelle l'emporte sur les coûts pour les gestionnaires de réseau. L'emploi dans le secteur a baissé de 40 % du fait des mesures punitives dans le passé. Le potentiel d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables décentralisées en Espagne s’élèverait à 136.000 nouveaux emplois au cours des 10 prochaines années.

Les coûts d'installation de systèmes photovoltaïques sont négligeables. Le coût total du déploiement de 17 GW d'énergie solaire s'élèverait à 22,2 milliards d'euros d'ici 2030, ce qui équivaut au coût d'installation de centrales au gaz que le cabinet de conseil estime à 22,3 milliards d’euros.

L'Union Européenne oblige à rémunérer les prosommateurs pour l'électricité qu'ils injectent dans le réseau, au moins à leur valeur marchande. Les autorités laissent aux Etats la prérogative de les indemniser pour les économies réalisées sur les combustibles fossiles et le CO2, ainsi que pour le réseau électrique.

Selon EcoSynergies, les réseaux en Andalousie et en Catalogne ont des capacités inutilisées plus importantes. La surcapacité dans ces régions se situerait entre 1 % et 6 %.

Dans le même temps, les investissements dans les infrastructures de réseau pourraient s’élever à 0,002 € / kWh. En Andalousie, par exemple, l'investissement initial nécessaire pour préparer le système de distribution et de transmission à absorber une part plus importante d'énergie solaire photovoltaïque distribuée s'élèverait à environ 410 millions d'euros, auxquels s'ajouteraient 5,1 millions d'euros pour l'exploitation et la maintenance. En Catalogne, les analystes estiment que les investissements nécessaires seraient d'environ 360 millions d'euros.

Si l'Espagne a été choisie, c’est que son réseau est encore relativement isolé, avec une faible capacité d'interconnexion avec la France et le Portugal. Au premier semestre 2018, un accord a conclu pour une plus grande interconnexion de l’Espagne au marché européen de l'énergie.

https://www.pv-magazine.com/2018/10/05/residential-solar-could-save-energy-system-e1-77-bn-in-andalusia-alone-study/

PV Magazine du 5 octobre

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"