L R AS Publié le dimanche 08 juillet 2018 - n° 241 - Catégories : nv dével, cellules

Une nouvelle cellule pour séparer l'eau en hydrogène et oxygène

Pour séparer l'eau en hydrogène et oxygène, une nouvelle cellule a obtenu une efficacité de

19,3 %.

La combinaison d'une cellule solaire en tandem de semi-conducteurs III-V avec un catalyseur de nanoparticules de rhodium et de dioxyde de titane cristallin a permis d’augmenter l'efficacité. La cellule peut être immergée : la combinaison de cellules solaires avec des catalyseurs et une photo-électrode monolithique simplifie la division de l'eau.

La couche de dioxyde de titane cristallin protège non seulement la cellule solaire contre la corrosion, mais améliore également le transport de charge grâce à ses propriétés électroniques avantageuses : la durée de vie atteint près de 100 heures (contre 40 précédemment).

Les partenaires du projet (différents centres de recherches) soulignent l'importance de la production d'hydrogène utilisant des énergies renouvelables. À ce jour, la production d'hydrogène issue des énergies renouvelables affiche un rendement relativement faible. Des cellules à haut rendement, capables de séparer directement l'eau, pourraient être un moyen de surmonter cet obstacle.

https://www.pv-magazine.com/2018/07/06/new-solar-water-splitting-cell-demonstrates-19-3-efficiency-increasing-longevity-significantly/

PV Magazine du 6 juillet

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"