L R AS Publié le lundi 16 avril 2018 - n° 229 - Catégories : Allemagne

Le marché de l'agrégation en Allemagne

Une présentation a eu lieu en Allemagne le 10 avril sur le thème "vente directe des EnR" en Allemagne à l’occasion d’un débat BIP Enerpresse et rapporté par l’OFATE.

L'Allemagne a augmenté sensiblement la contribution des ménages au financement des EnR

à partir de 2010 : elle est passée de 0,01 € par kWh à 0,07 €/kWh en sept ans. Le pays prévoit que la part des EnR dans le mix électrique passera de 39 % en 2017, à 80 % en 2050.

 

Le tarif d'achat a été progressivement réduit aux installations de moins de 100 kW, avec à partir de 2014 la vente directe sur le marché.

 

La prime de gestion a été progressivement annulée. A partir de 2017, le tarif des appels d'offres est fondé sur l'enchère proposée avec un filet de sécurité si la moyenne mensuelle des prix sur le marché (au comptant) devenait supérieur au prix de l'appel d'offres.

 

89 % des ventes d'énergie solaire ont été faites sur la base du tarif d'achat en 2013. Ce pourcentage serait considérablement diminué si les chiffres de 2017 étaient connus, à cause de l’instauration de la vente directe sur le marché à partir de 2014.

 

Le marché de l'agrégation en 2017 est très éclaté. 18 acteurs disposent de 1 GW à échanger par an sur un marché de 63 GW. La répartition assez large est la conséquence du lancement récent de l'agrégation. Il ne dit rien de la dynamique qui affecte les différents acteurs (il aurait fallu un comparatif avec 2016 ou mieux 2015). Il ne dit rien de la rentabilité des intervenants. Il ne dit rien sur la concentration probable (et à quelle vitesse ?) des acteurs d'agrégation.

OFATE le 12 avril

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"