L Publié le dimanche 18 juin 2017 - n° 196 - Catégories : politique américaine

Le syndicat américain SEIA agite l'épouvantail

   Le syndicat américain SEIA agite l'épouvantail en cas où la commission américaine du commerce (ITC) donnerait raison à Suniva. Elle estime que

88.000 emplois seraient perdus dans la profession (sur 267.000  recensés fin 2016) dont 15.800 en Californie. (NDLR  Pour renforcer le catastrophisme), en cas d'approbation de la plainte de Suniva, l'emploi dans la construction de centrales diminuerait de 60 %; l'emploi dans le résidentiel et le commercial diminuerait de 44 % et de 46 %.

PV Tech du 16 juin - https://www.pv-tech.org/news/seia-us-solar-industry-expects-to-lose-88000-jobs-if-itc-rules-in-favor-of

NDLR   Les chiffres avancés sont en contradiction les uns avec les autres : s'il y a diminution de 88.000 emplois, rapportés à 267.000, ceci fait une diminution de 33 %, donc sans rapport avec les 44 %, 46% et 60 % évoqués.

   Plus généralement, on peut se demander comment ont été réalisés ces calculs. Bien évidemment, les droits de douane augmentés renchériraient le prix des panneaux et des installations, mais les panneaux ne représentent qu'une faible part du coût total de construction. La rentabilité comparative avec les installations au gaz ou au charbon ne serait pas remise en cause d'autant que les prix des panneaux devraient sensiblement reculer au second semestre après la réduction des tarifs d'achat en Chine.

  Enfin, la baisse des prix des matériels amènerait en douze à dix-huit mois un retour aux prix actuels.

   Il semble bien que la SEIA mène une campagne désinformation.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"