L R AS Published on Tuesday 31 May 2022 - n° 406 - Categories:silicium mono/multi, industrie, stratégie industrielle

Qui fabrique du silicium et où ? Personne ne connait l'origine du silicium utilisé !

Au premier semestre, 50 à 60 fournisseurs de panneaux fournissent 98 % de l'approvisionnement mondial. Les 2 % restants sont répartis entre une cinquantaine d’autres entreprises. Il existe de nombreuses façons

de classer la centaine d’entreprises qui prétendent être des fournisseurs de panneaux crédibles. On peut les classer par volume. Le mieux est de les classer par leur bancabilité ou solvabilité (l'acceptation par les banques pour financer leurs produits). La santé financière présente des variations bien plus importantes que les différences de fabrication.

Personne ne connait l’origine du silicium utilisé

La question du Xinjiang, et donc l'audit de la chaine d'approvisionnement des composants, est devenu un critère majeur pour les acheteurs américains et pour les entités mondiales qui ont un fort sens moral et veulent une preuve de transparence et de traçabilité dans leur approvisionnement.

Les fabricants de cellules et de panneaux ont très peu de contrôle sur la provenance du silicium utilisé. Or moins de la moitié des fournisseurs de panneaux parmi les 50-60 plus importants producteurs fabriquent leurs propres cellules solaires. Les autres achètent des cellules et les assemblent en panneaux, en général pour les utilisateurs finaux chinois.

Même les grands fabricants de panneaux achètent à l’extérieur une grande partie de leurs cellules

Même les 15 à 20 fournisseurs de panneaux qui fabriquent eux-mêmes leurs cellules, achètent aussi de gros volumes de cellules à des tiers. Seul un petit groupe de catégorie A fabrique une grande partie de leurs propres cellules. Aucun ne fabrique l'intégralité de la filière de production. En ce qui concerne le silicium, JinkoSolar, JA Solar, Hanwha Q CELLS et LONGi Solar sont les plus "attentifs" en matière de cellules et de panneaux. La production de cellules est considérée comme une priorité au même titre que la production/fourniture de panneaux. Ainsi, seule une petite poignée de fournisseurs de panneaux de premier plan peuvent prétendre contrôler la fabrication des cellules (ainsi que l'approvisionnement en plaquettes et les matériaux de traitement des cellules qui y sont associés).

La liste des fournisseurs de panneaux qui fabriquent des plaquettes (et des lingots) et des cellules est encore plus diluée. En fait, JinkoSolar, JA Solar et LONGi Solar sont les seuls à se distinguer aujourd'hui. Aucune de ces sociétés ne fabrique son propre silicium

Les 50 à 60 principaux fournisseurs de panneaux ont différents lieux de fabrication de composants de panneaux en interne. La quasi-totalité des plaquettes est fabriquée en Chine, à l'exception notable de LONGi Solar (qui produit aussi en Malaisie), de JA Solar et de JinkoSolar (qui produisent aussi au Vietnam). La capacité de ces trois sociétés en Asie du Sud-Est est principalement destinée à fournir des cellules et des panneaux au marché américain.

L'enquête du département américain du Commerce au cours de ces derniers mois crée un autre niveau d'examen sur le débat sous-jacent "qui fabrique quoi et où". Or la production de panneaux est dominée par des installations d'assemblage en Chine et en Asie du Sud-Est, en particulier au Vietnam, en Malaisie, en Thaïlande, à Singapour et au Cambodge.

Les fabricants de panneaux se différencient selon les zones géographiques de commercialisation

Un autre aspect différencie les 50 à 60 fournisseurs de panneaux si on examine la destination des panneaux (tel que l'Europe, les Etats Unis). En effet, certaines entreprises ne fabriquent que pour leur marché intérieur.

Les accords mondiaux d'achat de panneaux se répandent de plus en plus dans l'industrie solaire, sous l'impulsion des entreprises internationales, des grands services publics de l'énergie et des investisseurs/fonds diversifiés. Environ 20 des 50 à 60 premiers fournisseurs de panneaux peuvent être considérés comme des acteurs mondiaux crédibles. Dans ce groupe, environ une demi-douzaine d'entre eux desservent régulièrement chacun des pays/régions clés du marché final. Les autres ont tendance à être forts au niveau national, puis à avoir quelques marchés étrangers sur lesquels ils concentrent leurs ressources de vente et de marketing.

L'absence de fournisseurs mondiaux de panneaux est ainsi apparue sans que cela ne soit voulu par les fabricants de panneaux. Certaines entreprises fournissent uniquement le marché intérieur. L'exportation est alors un luxe inutile. D'autres ont cherché à diversifier géographiquement leurs ventes mais se sont heurtées à des problèmes commerciaux aux Etats-Unis, en Europe, ou en Inde. Certains ont estimé utile de s'implanter industriellement dans ces pays pour éviter les droits d'importation.

Les États-Unis ont créé la plus grande barrière à l'entrée pour les fournisseurs de panneaux. Le reste du monde est encore largement ouvert aux panneaux fabriqués en Chine. Les fabricants utilisent une chaîne d'approvisionnement entièrement chinoise. Le plus probable est que les obstacles mis à l'entrée des panneaux aux Etats-Unis vont se généraliser à d'autres pays.

Les panneaux contiennent-ils du silicium produit au Xinjiang ? Comment le savoir ?

Pour être acceptés à l’étranger, les panneaux ne doivent pas contenir de silicium (ou de silicium de qualité métallurgique) produit au Xinjiang ; mieux encore, pour être vraiment sans risque, ils doivent être fabriqués hors de Chine. L’idéal est que les lingots et les plaquettes soient produits par la société qui vend les panneaux. Les cellules utilisées et les panneaux doivent être fabriquées en interne par les vendeurs et non en sous-traitance. L'idéal est que les cellules et les panneaux soient produits dans les pays qui suppriment tous les droits d'importation découlant des conditions établies par l'AD/CVD, la section 201 ou les (éventuelles) barrières AntiCirc.

Le fournisseur de panneaux doit avoir des antécédents crédibles en matière de fourniture (dans les délais et avec des produits fiables) à des centrales solaires aux États-Unis. Il doit aussi être financièrement sain ou stable. Il doit avoir respecté les précédents accords contractuels de livraisons. Ces conditions sont impossibles à respecter actuellement. Aucun changement ne devrait intervenir d'ici 18 mois

L'évolution pourrait intervenir de la volonté de principaux fournisseurs de s'engager dans la fabrication en amont dans les différentes parties du monde, et non plus par des industries installées dans le sud-est asiatique ou des ateliers de montage de panneaux aux Etats-Unis. L'évolution devrait conduire un acteur majeur déjà présent dans le silicium à mettre en place une fabrication allant du lingot au panneau de l'ordre du gigawatt dans les régions clés : Inde, Europe, Amérique du Nord. Ce serait le moyen d'éviter les risques venant des tarifs douaniers. Ceci pourrait intervenir en 2024 ou en 2025.

https://www.pv-tech.org/panneau-supply-to-the-pv-industry-in-2022-factors-driving-changes-across-manufacturing-and-supply-chains/

PV Tech du 18 mai 2022

Subscribe to the newsletter "Le Fil de l'Actu"...

Most read articles in the last 10 days

Most read articles in the last month