L R AS Publié le dimanche 06 septembre 2020 - n° 330 - Catégories : R&D , panneaux

Comparer le rendement d'une installation au sol ou flottante

Des chercheurs marocains ont comparé le rendement de panneaux placés sur l’eau avec des panneaux solaires à terre. Ils ont constaté que les installations sur l’eau offrent un meilleur rendement énergétique que les systèmes photovoltaïques montés sur les toits et au sol. Les températures de fonctionnement des panneaux sont plus basses.

Ils ont utilisé deux chaines de deux panneaux de 87,5 W identiques. Ils ont été placés avec un angle d'inclinaison de 30 ° et orientés plein sud.

Les tests ont été menés pendant cinq jours, à raison de 9 heures par jour avec un pas de mesure de 10 mn. Les panneaux solaires flottants offrent un meilleur rendement énergétique que les systèmes photovoltaïques montés sur les toits ou au sol, avec des températures de fonctionnement des panneaux plus bas. Les scientifiques ont mesuré la température des panneaux arrière et des panneaux avant. Le refroidissement par l'eau assure une différence de température de 2 °C, avec des pointes de 5 °C.

En termes de rendement énergétique, le système flottant a toujours été plus performant que le système terrestre de référence.  En moyenne, la technologie flottante a enregistré un gain de production d'énergie de 2,33 % par jour par rapport au système terrestre.

La chaleur de la surface des panneaux photovoltaïques est transférée au bassin d'eau qui agit comme un système de refroidissement

L'ombrage des panneaux PV permet de conserver l'eau en réduisant son évaporation.

https://www.pv-magazine.com/2020/08/31/test-bench-compares-floating-pv-with-onshore-solar-arrays/

PV Magazine du 31 août

NDLR   Cette étude ne fait que confirmer ce qu’on connaissait : les panneaux sur l’eau sont plus productifs que les panneaux à terre et réduisent l’évaporation de l’eau. Elle a quantifié, ce qui est utile. L’étude est faite au Maroc. Parviendrait-elle au même résultat en France ?

Un autre point qui est encore inconnu, c’est de savoir si la perte de production d’électricité sur des panneaux sur terre est compensée par le coût moindre des panneaux à terre, ou bien si le gain de production des installations sur l’eau n’est pas annulé par le surcoût de l’installation. Ceci est encore un domaine inconnu de rentabilité.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"