L R AS Publié le lundi 18 mai 2020 - n° 322 - Catégories : Allemagne

Le syndicat allemand BSW réclame une hausse du plafond de 52 GW

La loi EEG fixe des subventions pour les installations de moins de 750 kWc jusqu’à un plafond de 52 GW photovoltaïques installés en Allemagne. Ce plafond sera atteint durant l'été.

Il y a mésentente entre les partis au gouvernement sur l’opportunité de relever ce plafond. Le syndicat solaire allemand BSW dramatise l'absence de déplafonnement du niveau de 52 GW, annonçant de multiples catastrophes

https://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2020/05/seuil-de-52-gw-lindustrie-solaire-allemande-vers-un-%C3%A9t%C3%A9-meurtrier-.html

Tecsol du 15 mai

NDLR  La situation de la profession en Allemagne présentée par Q Cells (cf La conjoncture européenne dans le solaire parait satisfaisante) est plutôt excellente par rapport à d’autres industries tels que le transport aérien, l’automobile, la santé… On comprend l’intérêt de la profession PV à obtenir une prolongation de ces avantages. On perçoit que cette dramatisation s’adresse surtout aux membres du syndicat. Celui-ci doit montrer qu’il défend les intérêts de ses membres.

Si on regarde plus objectivement, les aides de la loi EEG étaient destinées à l’origine à inciter la population à franchir le pas de l’installation solaire, alors qu’il y avait un surcoût de l’installation par rapport à d’autres sources d’énergie. Avec le temps, l’énergie photovoltaïque est devenue la moins chère des énergies, avec ou sans subvention

De ce fait, il est très probable que ce plafond des aides ne sera pas relevé, car il n’est plus nécessaire de stimuler les installations. Les bénéficiaires de ces aides n’en ont plus besoin car ils peuvent juger de leur intérêt, celui d’installer des systèmes PV, même sans subvention.

On peut remarquer qu’aux Etats-Unis aussi, le crédit d’impôt fédéral en cours d’extinction n’a pas été rétabli alors que le pays a lancé un plan d’aide à l’économie de 2.000 Mds $. Là encore, il n’y a plus de nécessité à stimuler les installations PV qui sont attrayantes en elles-mêmes.

 

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"