L R AS Publié le samedi 02 mai 2020 - n° 320 - Catégories : évolution-stat

BloombergNEF constate des gains spectaculaires sur le solaire et le stockage

Des gains récents "spectaculaires" ont fait chuter le coût de l'électricité solaire à un niveau inférieur à 30 $ / MWh. Les nouvelles constructions solaires et éoliennes terrestres sont devenues l'option la moins chère pour les deux tiers de la population mondiale. Les EnR deviennent un "risque" pour les générateurs d’électricité à base de combustibles fossiles.

Le coût actualité de l'électricité a été établi en mélangeant 25 technologies de 7.000 projets dans 47 pays. BloombergNEF a constaté des progrès « spectaculaires » pour le solaire, l’éolien et le stockage au cours des six derniers mois.

Le solaire

En dix ans, le coût moyen actualisé de l’électricité (LCOE) solaire a chuté de 362 $ / MWh pour les projets à support fixe, à 50 $ au 1er semestre 2020. Le coût dans les centrales solaires équipées de suiveurs a chuté de 347 $ / MWh à 39 $ / MWh.

Le coût des projets à support fixe est tombé en Chine à 38 $ (- 9 % sur le 2ème semestre 2019) ; celui en Inde à 33 $ / MWh. Ainsi, l'énergie solaire est devenue un concurrent particulièrement compétitif par rapport aux combustibles fossiles

C'est la conséquence de la taille toujours plus grande des projets, de l'amélioration de la technologie et du recours aux enchères qui obligent à baisser constamment les coûts.

Ces données ont été établies avant la pandémie. Celle-ci devrait avoir un effet important sur les coûts de financement à court et à moyen terme, tout comme sur les prix des composants. La baisse du prix du charbon et du gaz pourrait protéger la production de combustibles fossiles pendant un certain temps, en écartant les énergies renouvelables.

L'industrie solaire reviendra en dessous de 20 $ US / MWh dans une décennie (contre 30 $ actuellement), prévoit BloombergNEF.

Le stockage

La réduction de moitié des coûts incite à utiliser le stockage par batterie. Son LCOE moyen mondial est tombé à 150 $ / MWh. C’est la moitié du chiffre d’il y a deux ans. Ces gains ont été rendus possibles par des extensions de fabrication et des « chimies plus denses en énergie ». La taille est également un facteur de la chute du LCOE : un projet de stockage d'énergie présente aujourd'hui une capacité moyenne de 30 MWh, soit plus de quatre fois les 7 MWh qui étaient la règle il y a quatre ans.

La baisse du LCOE à 150 $ US / MWh fait des batteries l'option la moins chère des technologies de pointe proposant une durée de décharge de deux heures en Europe, en Chine, au Japon et dans les régions dépendant des importations de gaz.

À 115 $ / MWh, la Chine possède actuellement le LCOE le plus bas pour le stockage. Ceci s'explique par la « proximité des développeurs avec la chaîne d'approvisionnement des équipements, ainsi que l'utilisation plus répandue des produits chimiques LFP [phosphate de fer lithium] moins chers ».

La présentation de Bloomberg NEF : https://about.newenergyfinance.com/blog/scale-up-of-solar-and-wind-puts-existing-coal-gas-at-risk/

https://www.pv-tech.org/news/solar-hits-new-milestones-as-renewables-become-worlds-cheapest-choice

PV Tech du 30 avril

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"

Articles les plus lus sur 20 jours glissants