L R AS Publié le lundi 13 avril 2020 - n° 317 - Catégories : autres France

Des prix négatifs sur l'électricité en France ces quatre derniers dimanches

Pour le quatrième dimanche consécutif en France, le 5 avril, le prix de l'électricité a été négatif entre 13 heures et 16h 30 sur le marché Spot Epex. Au point le plus bas, le tarif était à - 21,06 €. C'est à dire que les fournisseurs d'électricité

paient pour injecter leur énergie dans le réseau. C'est la conséquence d'un grand beau temps et d'une consommation électrique diminuée à cause du confinement. Les centrales de production (nucléaires, au gaz ou hydrauliques) ne peuvent pas réduire leurs productions rapidement, alors que la demande a baissé de 15 à 25 % en France, en Espagne, Italie.

Ce phénomène touche tous les pays européens, Angleterre, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Autriche.

Les générateurs à énergies renouvelables augmentent régulièrement ce qui accroit le déséquilibre du marché puisqu'ils bénéficient d'une priorité d'injection et d'un tarif garanti de rachat. Ces producteurs d'électricité EnR n'ont pas intérêt à réduire leur production. En France, le phénomène est encore limité car l'énergie éolienne et photovoltaïque ne représentent que 8 % du mix énergétique, et 12 % de l'électricité consommée en France. Ainsi, plus on déploie d'éoliennes et de panneaux solaires, plus il y aura des prix négatifs en France.

Les Echos du 7 avril

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"

Articles les plus lus sur 20 jours glissants