L R AS Publié le samedi 04 avril 2020 - n° 316 - Catégories : ministre-réglementation

La France attribue 960 MW d'énergie solaire à travers différents appels d'offres :

La France attribue 960 MW d'énergie solaire à travers différents appels d'offres :

253 projets photovoltaïques ont été attribués à partir de différents appels d'offres récents. Ils se répartissent ainsi :

- 88 projets photovoltaïques à grande échelle, qui auront une capacité de production totale de 649 MW, ont obtenu des contrats de fourniture d'électricité pour un prix moyen final de 62,11 € / MWh.

- 39 autres installations ont été attribuées dans le cadre d’un appel d’offres « PV innovant », ajoutant 104 MW supplémentaires de capacité de production, dont environ 40 MW issus de projets agrivoltaïques. Ces projets permettront de vendre de l'électricité pour 82,80 € / MWh en moyenne.

- 12 projets solaires d'une capacité totale de 94,2 MW qui seront installés dans la centrale nucléaire de Fessenheim déclassée. Les projets au sol de l'appel d'offres fourniront de l'électricité pour une moyenne de 55,78 € / MWh ; de petits toits - d'une capacité allant jusqu'à 500 kW - pour 98,50 € ; des tailles de toit plus grandes de 92 € / MWh.

- 30 autres systèmes pour l'autoconsommation d'une capacité totale de 11,8 MW. Leurs développeurs recevront une prime moyenne de 15,97 € / MWh pour compléter le prix de gros de l'électricité.

- 84 autres projets photovoltaïques ont été attribués pour les TOM-DOM et la Corse avec 101,7 MW de capacité solaire supplémentaire. Ceci se répartit en a°) 38 projets solaires plus stockage, représentant 54,8 MW, seront payés en moyenne 108,20 € / MWh d'électricité fournie; b°) 37 systèmes solaires uniquement d'une capacité totale de 44,1 MW recevront en moyenne 96,20 € ; c°) neuf installations d'autoconsommation recevront une prime complémentaire moyenne de 44,10 € / MWh.

 La ministre a aussi assoupli les délais de mise en service. Elle a annulé ses plans de réduction des paiements versés aux propriétaires de petits systèmes photovoltaïques sur le toit.

PV Magazine du 2 avril

NDLR   L’attribution de lots à construire peut satisfaire les lauréats. Seulement, les conditions de soumission sont celles d’avant l’épidémie. Seront-elles les mêmes d’ici deux ou trois mois lorsque la crise sanitaire sera achevée ? Il est probable qu’il y aura des changements profonds, certains favorables avec une baisse des prix des panneaux, d’autres défavorables avec la dislocation des équipes et des sous-traitants. Bien évidemment il est difficile de déterminer le solde qu’il en résultera.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"

Articles les plus lus sur 20 jours glissants