L R AS Publié le dimanche 22 mars 2020 - n° 314 - Catégories : divers filière, silicium mono/multi

Quand est-ce que le monde découvrira-t-il le danger du monopole chinois du silicium ?

Le producteur taïwanais de silicium polycristallin Powertec

a déposé son bilan le 27 février

EnergyTrend du 16 mars

NDLR  Les coréens OCI et Hanwha, fabricants reconnus viennent d’annoncer la fin de leur activité de production de silicium. L’américain REC Silicon a arrêté une de ses usines. Wacker subit de lourdes pertes. Bientôt, il ne restera plus que des fabricants chinois qui avec leur puissance de production (cf Tongwei qui vient d’annoncer un objectif de capacité de production autour de 250.000 tonnes par an en 2023, soit quatre fois sa capacité 2019. Daqo a doublé sa capacité en 2019). Les concurrents étrangers attendent leur mise en faillite, sans rien faire. Les gouvernements regardent ailleurs ! Bientôt seule la Chine produira ce qu’il faut pour la filière photovoltaïque, sans aucune concurrence, sans réaction du reste du monde. Même le coronavirus aura produit ce qui s’est passé avec le SRAS, de beaux discours, soulignant la nécessité de briser la dépendance vis-à-vis d’un seul pays ! Mais cela restera un vœux pieux car les bases ne seront plus disponibles. Où y a-t-il une vision stratégique ailleurs qu’en Chine ?

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"

Articles les plus lus sur 20 jours glissants