L R AS Publié le dimanche 23 février 2020 - n° 310 - Catégories : divers produits

Que peut-on placer sur les façades et quelle est la réaction des visiteurs ?

Des façades de bâtiments ont été équipées de panneaux solaires et de cultures de plantes. Des architectes, des spécialistes PV et des agriculteurs ont été interrogés. Les résultats ont montré une large acceptation pour les projets combinant culture et production d'énergie solaire, ce que les chercheurs ont appelé des « façades productives ».

Une enquête a été menée sur internet avec quatre variantes de façades productives. Les questions portaient sur des sujets tels que l'impact visuel des panneaux PV et des cultures, les préférences concernant la disposition des panneaux PV et la facilité d'utilisation pour les propriétaires et les travailleurs. Environ 80 % des 97 répondants étaient des architectes, les autres ingénieurs, spécialistes PV, experts en façades productives, horticulteurs, professionnels des façades solaires, consultants et autres professionnels.

Les architectes et les concepteurs ont donné de faibles notes aux quatre conceptions présentées. Les répondants ayant une expérience en horticulture, en agriculture et en façades PV ont montré une plus grande acceptation des façades productives intégrées au bâtiment.

« Tous conviennent que les façades productives exercent un effet positif sur la conception de la façade extérieure. Ils leur ont donc attribué des notes plus élevées que les présentations sans systèmes PV et sans agriculture verticale ».

« Une intégration bien conçue des panneaux photovoltaïques avec la jardinière de l'étage ci-dessus offre des avantages supplémentaires. Elle améliore la qualité de la lumière du jour intérieure et obstrue la vue de l'intérieur à un moindre degré », indique l'étude.

https://www.pv-magazine.com/2020/02/19/raising-crops-in-pv-facades/

PV Magazine du 19 février

NDLR   Les photos présentées sont biaisées, car chacun préfère des plantes avec fleurs plutôt que de la simple herbe. Or les fleurs ne sont présentes que quelques semaines par an. Ces photos font penser aux promoteurs immobiliers qui présentent une image de leurs futures réalisations où tout est pimpant, gai, joyeux et agréable. Ils enlèvent d’ailleurs leurs panneaux lorsque la construction avance pour éviter le contraste entre l’image et la réalité.

Cette pose de panneaux oublie de préciser l’importance de la poussière qui encombrera la surface photovoltaïque et lui empêchera de produire de l’énergie

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"