L R AS Publié le lundi 09 décembre 2019 - n° 301 - Catégories : stockage, stockage de centrales

Fort recul du prix des batteries

Les prix des batteries, qui étaient supérieurs à 1.100 $ le kilowattheure en 2010, ont chuté de 87 % pour revenir à 156 $ / kWh en 2019. D'ici 2023, les prix moyens seront proches de 100 $ / kWh, selon les dernières prévisions de BloombergNEF.

Les réductions de coûts en 2019 sont dues à l'augmentation du volume des commandes, à la croissance des ventes de véhicules électriques à batterie et à la pénétration continue des cathodes à haute densité d'énergie. Dans l’avenir, l'introduction de nouveaux modèles d'emballage et la baisse des coûts de fabrication entraîneront une baisse des prix à court terme. A moyen terme, « les coûts de production baisseront grâce aux améliorations des équipements de fabrication et à l'augmentation de la densité énergétique au niveau des cathodes et des cellules. L'expansion des installations existantes offre également aux entreprises une voie moins coûteuse pour accroître leur capacité. » Il y a également un niveau croissant de standardisation dans la conception des cellules.

Lorsque la demande cumulée dépassera 2 TWh en 2024, les prix tomberont en dessous de 100 $ / kWh. Ce prix est considéré comme le point autour duquel les véhicules électriques commenceront à atteindre la parité des prix avec les véhicules à moteur à combustion interne

L'électrification des véhicules utilitaires, comme les camionnettes de livraison, devient de plus en plus attractive. Cela conduira à une différenciation plus poussée des spécifications des cellules, car les applications commerciales et haut de gamme de véhicules de tourisme seront susceptibles d'opter pour des paramètres tels que la durée de vie du cycle en cas de baisse continue des prix. Cependant, pour les véhicules électriques grand public destinés aux passagers, les bas prix des batteries resteront l'objectif le plus critique.

Il y a beaucoup moins de certitude sur la façon dont l'industrie réduira encore plus les prix, de 100 $ / kWh en 2024, à 61 $ / kWh d'ici 2030. Ce n'est pas parce que c'est impossible, mais plutôt qu'il existe une variété d'options et de chemins qui peuvent être empruntés.

BloombergNEF du 3 décembre

NDLR   Le constat du prix moyen de 156 $ / kWh en 2019 tient certainement compte de la baisse significative du prix du lithium et du cobalt sur les marchés internationaux. Ce recul du prix des matières premières est lié aux achats de précaution alors que la demande s’est décalée. Est-ce que l’affirmation de BloombergNEF sera maintenue en cas de remontée des prix des matières premières ? S’ils remontent, la demande sera reportée à nouveau et les efforts de productivité seront absorbés par les prix des produits de base. Bien évidemment, une nouveauté technologique ou une répartition différente entre nickel, cobalt, magnésium, … au sein des batteries aurait un effet sur les prix. Il faut seulement considérer ces prévisions pour une indication possible du futur !

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"