L R AS Publié le lundi 09 septembre 2019 - n° 288 - Catégories : France, autres France

Etude de l'impact des panneaux sur les exploitations agricoles en Bretagne

L’équipe Énergie-Climat de la chambre d’agriculture de Bretagne a réalisé une quarantaine d’études de dimensionnement de centrales photovoltaïques en autoconsommation pour des exploitations agricoles. Il en résulte que les centrales photovoltaïques s’avèrent particulièrement rentables pour des unités laitières et porcines.

Les projets ont été classés en cinq grandes productions (lait, porc, volaille, maraîchage et méthanisation). Pour chaque projet,

le dimensionnement recommandé a servi de référence. L'attention s'est portée sur les économies cumulées, le taux d’autoconsommation, le taux d’autoproduction. L'analyse a été suivie par des calculs de rentabilité (TRI – taux de rentabilité interne).

L’échantillon comprend 10 exploitations laitières, une exploitation maraîchère, une de méthanisation, 23 exploitations porcines et 5 exploitations avicoles. Cet échantillon de 40 dimensionnements différents correspond à une puissance cumulée de 1,9 MW, et à une puissance moyenne par projet de 46,7 kW. D’après les estimations, ces projets pourraient réaliser une économie brute (factures d’électricité uniquement) cumulée de 4.325.000 € hors TVA sur 20 ans. L’économie nette (tenant compte des annuités et maintenance, hors MSA) s’élève quant à elle à 1.400.000 € hors TVA sur 20 ans.

Dans les études, les centrales photovoltaïques pour l’autoconsommation sont souvent rentables. Avec les tarifs actuels de l’électricité, l’économie nette, tenant compte des annuités et de la maintenance, reste relativement faible pour une majorité de projets. D’où le coup de pouce régional pour financer 20 % de l’investissement dans ce type de centrales. Un deuxième appel à projet régional devrait être lancé à l’automne 2019,

Tecsol du 2 septembre

NDLR    A notre connaissance, cette étude est la première ou une des premières en France. Elle aboutit à préconiser les installations photovoltaïques dans les exploitations agricoles. De plus, l’étude a été menée dans une région qui n’est pas particulièrement ensoleillée. Les résultats qui sont plutôt mitigés en Bretagne même s’ils sont probants, devraient être largement confirmés dans d’autres régions.

Apparemment, l’étude porte sur des installations photovoltaïques sur toiture. Les études menées aux Etats-Unis (Des panneaux en hauteur favorisent l'agriculture; En Oregon, les panneaux en hauteur favorisent l'agriculture) portent sur des installations PV en hauteur au-dessus des cultures. Il serait intéressant de comparer les conclusions américaines avec le climat français, même si les études de Fraunhofer en Allemagne étaient précurseurs d’une telle installation (Coordonner panneaux et cultures agricoles)

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"