L R AS Publié le samedi 07 septembre 2019 - n° 288 - Catégories : plaquettes

Les études paraissent pour montrer l'intérêt des plus grandes plaquettes (la M6)

Depuis 2018, le débat sur le format des plaquettes est vif. Plusieurs fabricants proposent des tailles de 156,75 mm, 157,0 mm, 157,75 mm, 158,75 mm, 161,7 mm, 166 mm. La diversité des formats a déstabilisé le marché.

En décembre 2013, quelques sociétés PV (dont LONGi) ont annoncé qu'elles adoptaient les plaquettes monosilicium (appelées M1) de 156,75 x 156,75 mm (ayant 205 mm de diamètre) ainsi que des plaquettes dénommées M2 de 156,75 x 156,75 mm de type p (ayant 210 mm de diamètre). Il a fallu six trimestres pour achever la normalisation.

Actuellement, les équipements des producteurs de plaquettes, cellules et panneaux sont conçus pour adopter différentes tailles jusqu'à 166 mm.

La plus grande taille est celle qui fournit le plus d'énergie. Une nouvelle fois, LONGi dirige la mutation des formats et montre l'exemple en adoptant d'ici fin 2020 cette dimension de plaquettes dans la majeure partie de sa capacité de production, soit 65 GW. La société évoque la réduction de coûts de telles plaquettes aux différentes étapes de la production de panneaux. Les développeurs qui sont particulièrement attentifs à la parité réseau, apprécient tout petit gain acquis par rapport au prix du réseau. Ils ont une préférence pour les panneaux ayant une puissance supérieure à 400 Wc

Les études sur des panneaux de 425 Wc, 390 Wc, 330 Wc et 280 Wc ont montré que le coût en équipements électriques (BoS) du panneau utilisant des plaquettes monosilicium M6 de 425 Wc est inférieur de 0,08 RMB à celui de panneaux n’ayant que 390 Wc. Le panneau 425 Wc s’impose dans les installations de rack et de câblages en courant continu. Toutes les composantes des panneaux ne bénéficient pas d’une évolution proportionnelle à la puissance des panneaux. Par exemple, le coût de la transmission au compteur de contrôle reste constant. On a constaté que si la puissance du panneau augmente de plus de 25 %, le coût unitaire du système de suivi sera réduit d’environ 15 %.

Il n'y a pratiquement aucun changement dans le nombre de panneaux de chaîne 1.500 V et 1.000 V utilisant le format M6, ce qui entraîne une réduction significative du prix unitaire des suiveurs.

TBEA utilise des panneaux de 72 cellules depuis 2012. Il a également mesuré des panneaux de 310 W à 430 W et a constaté que le coût de l'énergie par watt était considérablement réduit grâce à l'augmentation du rendement des panneaux. Le coût du BoS a également été réduit. Chaque augmentation de 5 W de la puissance du panneau réduit le coût total de 0,00103 RMB.

TBEA, Aiko, Risen et Chint proposent des panneaux de 166 cm. De nombreuses installations à l’étranger sont équipées des panneaux à 72 cellules. Le panneau Hi-MO4 de LONGi utilisant la plaquette mono M6 sera bientôt lancé sur le marché mondial. Selon LONGi, les commandes potentielles de panneaux ont déjà dépassé 2 GW dans le monde.

Blog de PV Tech du 28 août

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"