L R AS Publié le samedi 07 septembre 2019 - n° 288 - Catégories : les fabricants, Chine

Les exportations de panneaux chinois au premier semestre des dix principaux acteurs

Les fabricants chinois ont été obligés de se tourner vers l'exportation en ce début d'année 2019. C’est la conséquence de la conjoncture médiocre en Chine où il n'a été installé que 11,4 GW (en recul de 53 % sur l'an dernier) en six mois. Certains de ces producteurs

sont parvenus à augmenter considérablement leurs exportations : JinkoSolar et JA Solar (+ 33 %) ainsi que Risen (+ 71 %). Les autres sociétés ont été moins performantes. Ces augmentations expliquent la volonté des entreprises d'augmenter considérablement leurs capacités de production, d'autant que le marché chinois devrait repartir après les décisions des autorités chinoises de supprimer les subventions et de laisser les entreprises trouver des débouchés par elles-mêmes

Company H1 2019 shipments (MW) Ranking H1 2018 shipments (MW) Ranking variations
Jinko 6 423 1 4 809 1 34%
Trina ? ? 4 000 2 -
JA Solar 5 000 2 3 750 3 33%
CSI 3 718 3 3 320 4 12%
LONGi 3 193 4 3 232 5 -1%
Risen 2 780 5 1 627 9 71%
GCL 2 200 6 2 340 6 -6%
Chint 2 000 7 N/A ? -
SF (Suntech) 1 799 8 1 950 7 -8%
Talesun 1 500 9 1 800 8 -17%
           
total 28 613   26 828   7%

 

PV Magazine du 5 septembre

NDLR    Ces chiffres sont intéressants : les 28,6 GW exportés s'ajoutent aux installations en Chine (11,4 GW) soit 40 GW. Il faudrait ajouter les exportations de Trina Solar et celles des entreprises moins importantes (au-delà des dix premières). On parviendrait à 47 GW produits en Chine au 1er semestre (cf La production chinoise du 1er semestre. Comtec veut se retirer du marché). C’est bien en dessous de la capacité annuelle de production des industriels qui était de 175 GW à fin 2018 (soit 87 GW sur un semestre), auquel il faudrait ajouter les mises en service récentes. Un taux d’utilisation (au maximum) de 54 %  est faible et indique que de nombreux fabricants sont en difficulté

Dans ce tableau, on a retenu la production de LONGI et non la seule partie exportée cf LONGi obtient une marge nette semestrielle de 14,2 % et accélère ses investissements de capacité

Il y a contradiction entre les deux textes : ici, le volume exporté a diminué alors que la société affirme qu'elles ont triplé

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"