L R AS Publié le samedi 13 juillet 2019 - n° 285 - Catégories : évolution-stat

Recul de 14 % des investissements mondiaux au début 2019

Les investissements internationaux dans les énergies renouvelables ont ralenti au premier semestre, selon Bloomberg NEF. Ce développement a été causé en grande partie par le recul des dépenses

dans le plus grand marché mondial des énergies renouvelables : en Chine, ils ont reculé de 39 % à 29 milliards de dollars. Ceci a eu pour effet de réduire les chiffres mondiaux de 14 % à 118 milliards de dollars. Les Etats-Unis et l'Europe ont enregistré un recul de 6 % à 22 Mds $ et de 4 % à 23 Mds $

Les investissements français dans les EnR ont diminué de 75 % au 1er semestre et se sont situés à 567 millions de dollars

Ce recul mondial se manifeste malgré quelques gros contrats (Al Maktoum IV Solar de 4,2 milliards de dollars ; deux centrales éoliennes en mer à Taïwan pour 5,7 Mds $)

PV Magazine du 11 juillet

NDLR   Les installations photovoltaïques ont été peu nombreuses au cours du premier semestre. La situation devrait changer au cours de la seconde partie de l’année.

+

Le volume des investissements européens varie selon les pays. En hausse : l'Espagne a été la vedette avec 3,7 milliards de dollars, en progression de 235 % par rapport à la même période de l'année précédente ; le Royaume-Uni en hausse de 35 % à 2,5 milliards de dollars ; la Suède en grimpant de 212 % à 2,5 milliards de dollars ; l'Ukraine avec + 60 % à 1,7 milliard de dollars. A l’inverse, les investissements ont diminué aux Pays-Bas avec une baisse de 2,2 %, en Allemagne avec un recul de 42 %, à 2,1 milliards de dollars, en France avec 75 % de moins, à 567 millions de dollars.

Au 1er semestre, le financement mondial de grands projets (parcs éoliens et les parcs solaires) a reculé de 24 % à 85,6 milliards de dollars, en grande partie à cause de la Chine. Le financement des petits systèmes solaires (moins de 1 MW) a augmenté de 32 % pour atteindre 23,7 milliards de dollars.

Bloomberg NEF du 10 juillet

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"