L R AS Publié le lundi 01 juillet 2019 - n° 283 - Catégories : prévisions

Les villes doivent s'équiper de panneaux solaires distribués

L’adoption généralisée de ce que l’on appelle les peaux solaires contribuerait à la décarbonisation des villes européennes et réduirait la nécessité de procéder à des mises à niveau coûteuses du réseau, ont estimé

SolarPower Europe (SPE) et ETIP PV au terme de leur étude. Seulement 24 % de l’énergie utilisée par les bâtiments européens est renouvelable et se réduira à 5 GW en 2030 si rien n'est fait.

Les municipalités couvrant les constructions avec PV - comme Bruxelles avec le bâtiment Treurenberg et Stockholm avec Kollektivhuset Stacken - contribueront à rendre le réseau plus stable et résistant et à apporter des avantages passifs, tels qu'une meilleure isolation thermique et acoustique.

L'adoption du BIPV se heurtent à l'état des finances publiques qui ne peuvent pas financer les travaux de rénovation à la vitesse souhaitée. Pour faire passer les taux de rénovation de 1 % à 3 %, il faut recourir à des capitaux privés. Les décisions d'investissements peuvent être débloquées s’il existe des contrats d’achat d’électricité (PPA), des contrats de location à durée déterminée ou des contrats de performance énergétique.

Après avoir adopté une législation de grande envergure sur les énergies propres au cours de la législature précédente, les décideurs européens se sont tournés vers la mise en œuvre. La France a lancé une vente aux enchères pour les capacités de 100 à 1.000 kW qui procurera des subventions pour l'autoconsommation dans la limite de 25 MW.

L'étude : http://www.solarpowereurope.org/campaigns/solar-for-eu-buildings/

PV Tech du 21 juin

NDLR   L’absence de terre dans les régions très peuplées amèneront obligatoirement les développeurs à rechercher des toits à équiper. Ceci impose de nouvelles sortes de panneaux, mais lorsqu’on aura fait le calcul complet entre une installation distribuée et une centrale éloignée, en tenant compte des lignes d’évacuations de l’énergie à installer, du matériel à utiliser, des pertes sur la ligne, et de plus en plus de la rareté des terrains et donc des loyers, on examinera avec un autre regard les installations distribuées.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"