L R AS Publié le dimanche 26 mai 2019 - n° 278 - Catégories : implantation à l'étranger

Inauguration de l'usine de production de panneau en Géorgie

L'usine de l'allemand AE Solar en Géorgie (pays situé sur la mer Noire, en bordure est de la Turquie) vient d'être inaugurée (AE Solar met en service une nouvelle usine de 500 MW en Géorgie). Sa première phase de capacité est de 0,5 GW qui pourra être portée à 1,2 GW.

L'usine produira des panneaux sans point chaud.

Bien que 20 % plus chers qu'un panneau standard, ils fournissent en moyenne 30 % de sortie en plus. Et cela pendant toute la durée de vie du panneau. Il est équipé d’une micro-diode sur chaque cellule. Dès lors les débris, poussière et ombrage ont un impact limité sur la production des panneaux d'AE Solar.

Les ventes se feront sur les marchés proches d'Europe, d'Asie et de Moyen-Orient. Le choix de la production en Géorgie vient de l'instauration du prix minimum à l'importation des produits fabriqués en Chine. AE Solar ne pouvait pas importer sans droit, même sa production venant de son usine chinoise, d'où son désir d'implanter sa seconde usine sans dépendre des droits de douane. Autre raison du choix, le prix très bas de l'électricité en Géorgie : 0,02 $ le kWh, ce qui rend les installations PV en Géorgie inutiles, mais il constitue un facteur positif de compétitivité : ces nouvelles installations peuvent concurrencer les coûts de l’usine de la société en Chine. Troisième avantage, les bas salaires.

Cette usine pourrait être une première étape dans l'expansion de la société. Un des investisseurs de cette usine s'intéresse à d'autres localisations, et notamment l'Arabie Saoudite.

PV Magazine du 21 mai

NDLR   Il faut saluer la pertinence de cette implantation en Géorgie : la société parvient à réduire ses coûts, à concurrencer les produits chinois, à pouvoir vendre dans l’Union Européenne. On s’étonne que si peu de producteurs européens de panneaux aient eu l’idée de s’installer aux marges de l’Europe. Apparemment ne pas avoir les mêmes idées que l’ensemble des confrères, peut avoir de l’intérêt !

Toutes les bonnes nouvelles ont été mises en avant. Il faudrait connaitre les difficultés que rencontre cette entreprise que ce soit avec du personnel non formé, aux habitudes locales peu compatibles avec une industrie de pointe, ou encore pour se procurer des composants. Selon les annonces qui seront faites pour un maintien de la production ou de la rapidité des projets d’augmentations de capacité, on aura une idée de la pertinence ou non de cette localisation…

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"