L R AS Publié le lundi 20 mai 2019 - n° 277 - Catégories : prévisions

Les centrales solaires vont être moins chères que le gaz naturel partout dans le monde

Les centrales solaires seront moins chères que le gaz naturel partout dans le monde d'ici 2023. Actuellement, les nouvelles centrales à gaz à cycle combiné restent compétitives

avec les nouvelles centrales solaires dans de nombreux grands marchés, de la Chine au Royaume-Uni, en passant par la Corée du Sud. Mais ce ne sera plus le cas d’ici le début des années 2020, affirme Wood Mackenzie.

Même s’il n'y a pas eu de record de prix dans le monde en 2018, et une absence de records d'installations dans le monde l'an dernier, la baisse des installations en Chine a été compensée par les autres pays. Surtout on voit apparaitre les installations en Australie qui est devenu le 5ème marché mondial, et qui a développé une capacité de stockage de 4 GW. L'Europe renait aux installations et enregistrera une croissance soutenue en 2019. L'Arabie Saoudite va devenir un grand pays solaire, avec des mesures concrètes prises en 2019 pour développer l'électricité.

Les enchères se généralisent mais souvent, des prix déraisonnables sont proposés. Il est devenu difficile de gagner de l'argent avec l'obtention de contrats. Les enchérisseurs gagnants réalisent généralement des rendements en actions dans la région de 5 à 7 %. La compression de la marge affecte « tout le monde à travers la chaîne de valeur solaire. »

GreenTech Media du 14 mai

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"