L R AS Published on Saturday 10 September 2022 - n° 415 - Categories:Europe

La Commission européenne propose d'imposer un prix maximum à l'électricité renouvelable

La Commission européenne propose d'imposer un prix maximum à l'électricité provenant des énergies renouvelables. Le but est de plafonner les prix de gros de l'électricité en distinguant les générateurs à faible teneur en carbone et les générateurs de combustibles fossiles.

Mme Von der Leyen a présenté les plafonds de revenus

pour les producteurs d'énergies renouvelables et d'énergie nucléaire comme la deuxième des cinq mesures de solution à la crise énergétique. Une mesure similaire pour les entreprises du secteur des combustibles fossiles est qualifiée de troisième mesure.

L'objectif est de limiter le prix de vente des productions d'énergie renouvelable car le coût de production est de zéro, alors que l’énergie est vendue sur le marché de gros au prix fort. La Commission estime que cet écart particulièrement élevé actuellement est indu et doit être taxé.

Dans le même esprit, une "contribution de solidarité" serait imposée aux producteurs d'énergie fossile qui profite des prix élevés de l'énergie sur le marché de gros.

SolarPower Europe s'oppose à ces plafonnements, car il y a des cas particuliers dans les différents pays : « La plupart des fermes solaires en Allemagne ne gagnent pas le prix de gros de l'électricité. » (NDLR   Cela semble vouloir dire qu’en Allemagne le prix de revient est supérieur au prix de gros)

Les ministres de l'énergie des États membres de l'UE se sont réunis ce vendredi 9 septembre pour élaborer des mesures d'urgence visant à protéger les consommateurs.

https://www.pv-magazine.com/2022/09/08/solarpower-europe-at-odds-with-implications-of-eu-windfall-tax-on-renewables/

PV Magazine du 8 septembre 2022

NDLR    Déjà illustre par sa décision du boycott du gaz russe qui a perturbé l’approvisionnement européen et a créé de graves troubles économiques dont la hausse des prix et des taux d’intérêt, ainsi que la paupérisation d’une partie de la population, la présidente de la Commission propose une formule bien curieuse : limiter le prix de vente de l’électricité venant des EnR sur le marché libre. Comment fera-t-on si le prix du gaz sur le marché dépasse le prix plafond ? Que faire si le prix varie dans la journée autour du prix plafond ? Interdira-t-on la vente d’électricité à l’étranger pour éviter de dépasser le prix plafond ? Mettra-t-on une police spéciale pour traquer les prix de vente supérieurs aux prix plafonds ?

Manifestement, la présidente de la Commission ne raisonne plus sainement.

 

Subscribe to the newsletter "Le Fil de l'Actu"...