L R AS Published on Tuesday 7 June 2022 - n° 407 - Categories:pays européens

Ce qu'il manque pour relancer la filière de production PV en Europe !

L'Europe a désespérément besoin d'augmenter sa capacité de production à tous les stades de la chaîne d'approvisionnement pour atteindre les objectifs fixés par REPowerEU, a déclaré WoodMac

La Commission européenne (CE) a décrit le solaire photovoltaïque comme la "cheville ouvrière de cet effort", mais WoodMac a prévenu que la contribution de cette technologie était menacée par le coût élevé des matières premières, les défis logistiques et la hausse des prix des panneaux.

En 2021, la reprise rapide de la demande d'installations solaires s'est accompagnée d'une augmentation rapide des taux de fret et des prix élevés des matières premières solaires, qui ont fait grimper le coût des panneaux de plus de 20 %. De plus, les prix des principales matières premières solaires, telles que le silicium, l'argent, l'aluminium, le cuivre et l'acier, ont tous atteint des niveaux records. Or, les prix des panneaux continuent d'augmenter en raison des coûts élevés du silicium et des plaquettes. Le prix du silicium a triplé au cours des 18 derniers mois en raison des restrictions COVID-19 et de la pénurie d'énergie en Chine qui retarde l'ajout de nouvelles capacités.

L'un des principaux moyens d'atteindre les objectifs fixés dans le cadre de REPowerEU est de développer une fabrication européenne et de mettre en place une chaîne d'approvisionnement sur le continent.

Le principal producteur européen de silicium, Wacker Chemie, qui produit environ 60.000 tonnes par an, exporte la majeure partie de sa productionvers la Chine en l'absence de capacité en aval en Europe pour la transformer en plaquettes, cellules et panneaux.

Pour que l'Europe consomme sa production actuelle de silicium, il faudrait qu'elle décuple la fabrication de lingots et de plaquettes, qu'elle multiplie par 21 celle de cellules et par 3 celle de panneaux.

« Pour atteindre les objectifs de REPowerEU et créer une chaîne d'approvisionnement solaire locale, les capacités actuelles ont besoin d'expansion encore plus agressive à trois fois plus de silicium, 20 fois plus de plaquettes, 42 fois plus de cellules et 6 fois plus de panneaux, » a déclaré WoodMac.

Certains facteurs ne peuvent être résolus à court terme. Le prix du verre antireflet ultra-clair - le principal matériau utilisé pour la couverture frontale des panneaux solaires - est sous pression en raison de l'augmentation des coûts du gaz naturel et de l'étain, tandis que des matériaux tels que l'aluminium, l'acier galvanisé et le cuivre ont tous connu des augmentations de prix de plus de 30 % depuis l'année dernière.

« Il n'y a pas grand-chose à faire pour réduire l'intensité de l'utilisation à court terme. »

https://www.pv-tech.org/repowereu-could-be-thwarted-by-high-material-costs-inadequate-european-solar-manufacturing/

PV Tech du 30 mai 2022

NDLR   Enfin une analyse pertinente de la situation de l’industrie européenne ! La tâche parait immense car toute la production photovoltaïque a quasiment disparue du Vieux Continent, et le savoir-faire a été perdu. Ceci explique les atermoiements et les hésitations pour se lancer dans une renaissance de l’industrie. En même temps, l’Europe ne pourra pas faire l’économie d’une résurgence industrielle qui s’imposera rapidement, soit à la suite d’une hausse du prix des panneaux qui va se poursuivre, ou soit lors d’un embargo sur les livraisons de panneaux qui parait impossible actuellement mais l’exemple ukrainien indique qu’il est toujours possible.

Subscribe to the newsletter "Le Fil de l'Actu"...

Most read articles in the last 10 days

Most read articles in the last month