L R AS Published on Monday 17 January 2022 - n° 389 - Categories:autre France

Quel photovoltaïque pour la France ?

Le débat public organisé autour de la plateforme solaire de 1 GW en Gironde vient de prendre fin. Désormais il faut attendre les conclusions de la Commission Nationale du Débat Public et l'enquête

publique qui doit se prononcer d'ici fin 2023

Le projet a suscité l'opposition farouche de plusieurs ONG qui dénonce l'utilisation de surfaces non déjà artificialisées. Les arguments présentés font l'objet d'un document disponible en ligne. La Commission Nationale doit présenter ses conclusions en mars 2022

Les maitres d'ouvrage (Engie, Neoen et RTE) pourront répondre jusqu'en juin 2022 aux observations de cette commission laquelle s'achèvera par les enquêtes publiques d'ici la fin 2023.

https://www.pv-magazine.fr/2022/01/14/mega-projet-solaire-horizeo-le-debat-public-a-pris-fin-le-9-janvier-2022/

PV Magazine du 14 janvier 2022

NDLR   Il sera intéressant d’analyser le résultat de cette consultation. On peut comprendre qu’une centrale de 1 GW fournira une énergie à un prix sans concurrence. Les promoteurs ont intérêt à obtenir le permis de construire.

Selon la conclusion de l’enquête, soit les ONG, toujours bruyantes et certaines de leur bon droit, gagnent et elles obtiendront un regain de légitimité pour s’opposer à tout projet de centrale solaire un tant soit peu conséquent. La France devra disposer de petites surfaces de production avec un prix du kWh relativement élevé qui ne parviendra pas à se détacher du prix du kWh nucléaire ce qui est le cas actuellement.

Ou bien le projet est accepté et ce sera un coup d’arrêt à la défense de l’environnement vue par les ONG. Ce premier projet pourra être suivi d’autres comme celui dans les Causses qui a été abandonné du fait de l’opposition des riverains

Reste une troisième alternative, celle d’une approbation du projet, mais d’un blocage de l’exécution des travaux, comme ce fut le cas pour la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes près de Nantes

En exagérant un peu, le conflit est celui de l’avenir du photovoltaïque en France

+

Un projet agrivoltaïque de 300 MW pouvant être porté à 450 MW par l'ajout d'une capacité de stockage, est en cours d'étude dans les Landes. Il associe 35 exploitants et le développeur aquitain Green Lighthouse Développement (GLHD). Les agriculteurs sont incités à adopter le photovoltaïque car les eaux sont polluées par les nitrates et les produits phytosanitaires. Le solaire fournira une partie des revenus des agriculteurs

https://www.greenunivers.com/2022/01/agrivoltaisme-300-mw-en-preparation-dans-les-landes-277810/

Subscribe to the newsletter "Le Fil de l'Actu"...