L R AS Published on Monday 17 January 2022 - n° 389 - Categories:agrivoltaïque

L'agrivoltaïsme : les panneaux, l'ensoleillement, la production d'énergie au m²

Des espagnols ont mis au point une nouvelle technique de modélisation pour évaluer les performances des systèmes photovoltaïques semi-transparents qui couvrent les serres. Ils ont pris en compte les panneaux solaires en silicium cristallin (c-Si) dans la modélisation.

Mais ces panneaux introduisent toutefois des perturbations qui affectent la croissance des cultures. Dès lors, ils ont étudié aussi les technologies de couches minces (a-Si, CdTe), la pérovskite, les panneaux à colorants. Les panneaux photovoltaïques à couche mince et organiques sont flexibles et légers. Ils seront plus faciles à intégrer que les produits à base de c-Si.

Cette modélisation prend en compte deux aspects principaux : l'énergie générée par le système photovoltaïque ; et le taux de photosynthèse des cultures en fonction de la transparence du système photovoltaïque. Le modèle tient compte également de trois caractéristiques : a°) la large bande et le contenu spectral de l'irradiation, b°) la technologie des cellules solaires et ses paramètres de performance, c°) la relation entre le taux de photosynthèse et le flux photonique effectif qui tombe sur les cultures.

Le système PV optimal pour les serres est celui qui réduit le taux de photosynthèse net annuel de 10 % maximum et n'a qu'un impact marginal sur le rendement des cultures. Le système doit également avoir un facteur de transmission spectrale totale (TRF) de 0,68.

Les chercheurs ont également constaté que les systèmes photovoltaïques pouvaient générer environ 135 kWh/m². Le rendement énergétique total est considérablement affecté par le type de culture sélectionné.

https://www.pv-magazine.com/2022/01/13/modeling-method-for-agrivoltaics-in-greenhouses/

PV Magazine du 13 janvier

NDLR  Il se peut que cette décomposition pour déterminer les facteurs influençant les cultures, soient déjà connues. En tout cas elles n’étaient pas publiées jusqu’à présent. On retiendra que les panneaux au silicium ne sont pas la meilleure technologie, que le taux de photosynthèse (de rayons du soleil ?) ne doit pas dépasser 10 %, et que les panneaux fournissent 135 kWh par mètre carré mais la surface de la serre n’est pas complètement couverte de panneaux. Il serait bon de connaitre avec les espaces non recouverts de panneaux, quelle est la production d’énergie au m². Enfin, il parait que toutes les plantations n’exigent pas le même degré de soleil ou de protection. Il aurait été bon de connaitre pour deux espèces très différentes, les caractéristiques extrêmes d’ensoleillement.

Avec cette étude, il apparait nettement qu’on est à l’aube de la connaissance de l’agrivoltaïsme

Subscribe to the newsletter "Le Fil de l'Actu"...