L R AS Publié le lundi 20 septembre 2021 - n° 374 - Catégories : divers filière.

Le prix record de l'électricité devrait accélérer le recours aux énergies renouvelables

La demande d'électricité augmentant avec la reprise économique, les prix de l'électricité ont explosé ces dernières semaines sur tout le continent

en raison de la combinaison des prix du charbon et du gaz, de la hausse des prix du carbone et de la baisse de la production éolienne.

Cette semaine, la Grande Bretagne a enregistré des prix records de l'électricité sur le marché. Le marché de gros du Portugal et de l'Espagne a atteint le 15 septembre un nouveau record moyen de 172,78 € le MWh

"La majeure partie de l'augmentation des prix de l'électricité en Europe est due à la flambée des prix des gaz fossiles", selon Ember. Les quotas d'émission EU-ETS ont atteint de nouveaux sommets en doublant, passant de 27,50 € la tonne, à 53 € la tonne. L'étude d'Ember indique que la production d'électricité à partir de centrales électriques existantes fonctionnant au gaz fossile et au charbon dans les principales économies de l'UE, est désormais deux fois plus chère que celle issue de nouvelles centrales solaires et éoliennes. Cette étude a été publiée en juillet. Or le prix des combustibles fossiles a connu des hausses soutenues depuis.

Dès lors, le seul moyen d'éviter cette volatilité des prix est d'accélérer le passage des gaz fossiles aux énergies renouvelables. Ceci a commencé à être décidé avec le passage de l’objectif de l'Union Européenne de passer de 32 % d'EnR dans le bouquet énergétique, à 40 % d'ici 2030. Le vice-président exécutif de la Commission, Frans Timmermans, a déclaré que les récentes hausses des prix de l'électricité montrent que l'UE doit accélérer le déploiement des énergies renouvelables. Il ajoute qu'il faut accélérer la transition vers les énergies renouvelables.

L'Espagne va accélérer l'implantation d'énergies renouvelables. Ce pays va inclure dans son enchère 600 MW qui devront être opérationnels avant l'été 2022. En même temps, pour éviter que les compagnies de production d'énergie renouvelable ne profitent des prix élevés de l'électricité, le gouvernement espagnol les obligera à répercuter les gains obtenus aux consommateurs d'ici fin mars 2022. Il a aussi réduit la taxe sur l'électricité de 5,1 % à 0,5 %, et vendra pour 900 M€ de permis d'émission de carbone en 2021.

La hausse des prix de l'électricité observée en Europe ces derniers mois devrait également se traduire par une accélération des volumes de transactions d'accords d'achat d'électricité (AAE). Selon Pexapark, le prix dans les contrats AAE à dix ans, ont fait un bond de 8 à 9 % selon les pays européens, avec une hausse de 17 % au Royaume Uni

Les centrales achevées arrivent donc sur le marché au bon moment pour profiter de prix élevé dans les transactions

Les prix élevés de l'électricité font craindre une tarification encore plus élevée cet hiver.

Les énergies renouvelables vont amplifier les variations de prix de l'électricité : la production thermique est régulière alors que les EnR dépendent du soleil et du vent. Plus ces deux sources sont actives, plus les prix diminueront. A l'inverse, lorsque le soleil ne brillera pas et que le vent ne soufflera pas, les prix s'envoleront. Une solution est le stockage

https://www.pv-tech.org/solar-plus-storage-is-the-answer-what-record-power-prices-mean-for-europes-pv-sector/

PV Tech du 15 septembre 2021

NDLR   Préconiser le recours aux énergies renouvelables, c’est bien mais n’est-ce pas trop tard ? Les européens n’ont plus d’industrie PV digne de ce nom. La plus grande partie des panneaux est importée de Chine qui peut faire les prix qu’il souhaite. La concentration des industries dans ce pays rend le monde dépendant du verre solaire, du silicium, du transport par bateau … Les chinois feront payer le prix qu’ils veulent aux acheteurs, qui n’ont pas d’autre solution que de passer par les volontés des vendeurs.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"