L R AS Publié le lundi 10 mai 2021 - n° 361 - Catégories : sté française

Lancement de l'offre d'accompagnement pour 20 jeunes entreprises françaises

French Tech Green20 est une offre d’accompagnement pour 20 jeunes entreprises françaises Greentech sélectionnées chaque année. Le produit ou le service de ces entreprises doit avoir un caractère innovant ;

leur siège social doit être en France ; leur chiffre d’affaires doit être en croissance ; leur activité doit répondre aux enjeux de transition écologique jugés prioritaires par le gouvernement comme l’efficacité énergétique. L'objectif des autorités publiques est d'être aux côtés de ces entreprises pour les aider à accélérer leur développement en France comme à l’international.

Les 20 jeunes entreprises GreenTech à fort potentiel qui ont été retenues :

Algama exploite les qualités nutritionnelles des micro-algues pour développer des produits alimentaires vegan.

BeFC propose ainsi une alternative aux piles jetables, et s’inscrit dans une démarche de recyclage et de transition énergétique. Cette solution, composée de biocarburants, permet une production d’énergie durable et pratique.

Canopee développe des structures luttant contre les ilots de chaleur en ville.

Deepki est une plateforme d’analyses de données qui permet d’optimiser la gestion énergétique des parcs immobiliers.

DualSun conçoit et fabrique des panneaux solaires hyper performants favorisant l’autonomie énergétique des bâtiments.

Entech smart énergies aide les entreprises, les campus, les municipalités à réduire leur consommation énergétique au sens large du terme. La société est spécialisée dans la production, le stockage d’énergies et la conversion électrique pilotée par les logiciels intelligents. Après 230 projets réalisés en 5 ans, une technologie et un modèle économique validés, Entech veut atteindre une nouvelle phase de son développement.

Greenly est une solution permettant de calculer l’empreinte carbone de nos achats.

Hello Watt travaille à la réduction de la consommation énergétique (électricité et gaz) des foyers ; il est le conseiller énergie des particuliers. Hello Watt s’est donné pour mission de redonner aux particuliers le contrôle de leur consommation d’énergie grâce à différents services : comparateur, achats groupés, autoconsommation solaire, rénovation énergétique et une web-app pour suivre et maîtriser sa consommation.

Kayrros a développé une expertise dans l’analyse des données énergétiques.

Lactips développe des emballages biodégradables à base de protéine de lait.

Lhyfe est un producteur et fournisseur d’hydrogène renouvelable.

Matterup propose des matériaux de construction écologiques à base de terre cuite.

Metron est une entreprise spécialisée dans l’efficacité énergétique. Elle propose des outils aux entreprises industrielles pour faciliter leur transition écologique.

Namr permet de qualifier ou de piloter les stratégies de transition écologique des entreprises grâce à l’analyse de leurs données.

Neoplants s’attaque à la pollution de l’air en développant des plantes capables d’éliminer les principaux polluants de l’air grâce à des outils biotechnologiques.

Ombrea permet de créer un microclimat qui répond avec précision aux besoins des plantes, les protégeant ainsi des aléas climatiques.

Poly to poly offre aux fabricants d’outils en plastique son expérience et son expertise dans le domaine des polymères durables.

Spareka lutte pour la réparation des objets grâce à ses tutoriels, des prises de rendez-vous en ligne avec des experts et la vente de pièces détachées.

Toopi Organics collecte, transforme, et valorise l’urine humaine en produits pour l’agriculture et l’industrie.

Waga Energy transforme le biogaz brut issu des déchets ménagers enfouis dans le sol en biométhane. Ce dernier est ensuite acheminé dans le réseau de gaz utilisé par les particuliers.

NDLR  On pourrait considérer ce programme comme anecdotique et publicitaire. Il peut l’être si les mesures d’accompagnement ne sont pas fournies ou bien s’il y a incompatibilité d’attitude entre ces lauréats et l’Administration. Ce programme peut à l’inverse être un stimulant en aidant les lauréats à franchir des difficultés, à associer des compétences, à leur donner une reconnaissance (ou un label) qui leur serviront dans d’autres relations. Comme il s’agit du premier essai de stimulation de jeunes entreprises de la transition énergétique, on ne peut pas préjuger de ce qui se passera. On peut seulement espérer que ces vingt lauréats bénéficieront au minimum d’un coup de pouce et surtout qu’un climat favorable sera déployé autour d’elles.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"