AS Publié le mardi 19 janvier 2021 - n° 346 - Catégories : Regard sur le PV

Regard sur l’espionnage chinois qui convoite la R & D européenne

Est-ce que le chinois Aiko Solar ferait de l’espionnage en Europe ? Non. Absolument pas ! Il cherche seulement à établir de bonnes relations avec les plus éminents chercheurs européens pour échanger, comparer les expérimentations, relevés les progrès et connaitre des procédés technologiques afin d’améliorer la vie des européens ! Rien de plus ! Rien de moins ! Qui voit malice dans cette action de soutien à des chercheurs souvent négligés ?

Lisez la suite : 

Seuls les abonnés ou les détenteurs de points peuvent lire la totalité de cet article.

Identifiez-vous
Achetez des points ou abonnez-vous

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"