L R AS Publié le samedi 28 novembre 2020 - n° 342 - Catégories : France, Enerplan/SER, autre France

RE2020 : regrets et satisfaction d'Enerplan et du SER

Enerplan avec le ministère du Logement et celui de la Transition Energétique ont chiffré le surcoût à la construction d’un bâtiment prêt au solaire. Un tel bâtiment doit

disposer de suffisamment de place pour accueillir des panneaux solaires, avoir la toiture étanche, des fourreaux pour passer les câbles ou tuyaux nécessaires à une installation photovoltaïque ou thermique, une isolation conforme et avoir réalisé une étude d’ombrage.

Le surcoût s'établit à 0,4 % pour une maison individuelle et à 0,3% pour un petit immeuble collectif.

Enerplan conclut : « La future réglementation environnementale a fait l’impasse sur le bâtiment à énergie positive. En 2020, c’est une question de bon sens : tout bâtiment doit pouvoir produire chaleur ou électricité grâce au soleil. »

l'étude complète : https://www.enerplan.asso.fr/re-2020-etude-du-surcou-t-de-ba-timents-pre-ts-a-solariser

https://www.enerplan.asso.fr/batiments-prets-au-solaire-enerplan-demontre-le-cout-derisoire-pour-le-neuf

Enerplan du 24 novembre

+

Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) regrette « la prise en compte limitée de l’électricité solaire produite sur les bâtiments neufs ». En revanche, il se « félicite que le gouvernement semble saisir l’occasion de la mise en œuvre de la RE2020, l’été prochain, pour accélérer le déploiement des solutions renouvelables ». « Dans la future réglementation environnementale 2020, l’impact carbone d’un bâtiment sera pris en compte sur l’ensemble de son cycle de vie, y compris lors des phases de construction et de démolition, tandis que le chauffage exclusif au gaz sera progressivement exclu et remplacé par des sources alternatives. »

https://www.pv-magazine.fr/2020/11/25/le-solaire-integre-au-bati-grand-oublie-de-la-re2020/

PV Magazine du 25 novembre

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"