AS Publié le mardi 13 octobre 2020 - n° 335 - Catégories : Regard sur le PV

Regard sur l’avenir radieux des centrales flottantes

Pourquoi aller chercher sur l’eau ce qu’on peut construire sur terre ? Pourquoi vouloir obtenir de l’énergie plus chère de 10 à 15 % à celle obtenue avec de bien bonnes centrales terrestres ? A-t-on bien réfléchi que l’humidité et l’électricité ne faisait pas bon ménage ? Et puis construire sur une surface qui bouge tout le temps ! Comment disposer les panneaux qui peuvent ne pas être simultanément orientés pareillement du fait des vagues ? Les obstacles conceptuels, techniques et financiers s’opposaient à un développement des centrales flottantes. Pourtant, l’évolution est manifeste. Qui croit encore que l’avenir du photovoltaïque est sur terre ?

Lisez la suite : 

Seuls les abonnés ou les détenteurs de points peuvent lire la totalité de cet article.

Identifiez-vous
Achetez des points ou abonnez-vous

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"