L R AS Publié le vendredi 18 septembre 2020 - n° 332 - Catégories : silicium mono/multi

Une surabondance de polysilicium et d'onduleurs ? selon la filiale de TBEA

La filiale du chinois TBEA, Xinte Energy met en garde contre une éventuelle surabondance de polysilicium et d'onduleurs en cas de nouvelle épidémie de coronavirus

La capacité mondiale de production de silicium a augmenté de 10 % au cours du premier semestre en comparaison à fin juin 2019. Elle se situe à 265.000 tonnes selon

l'Association chinoise de l'Industrie des Métaux non-Ferreux. La demande a augmenté de 11 %, atteignant 257.000 tonnes, d'où un excédent de 8.000 tonnes

Le prix du silicium a baissé de 41 % au 1er semestre par rapport à 2019, revenant en moyenne à 38,20 RMB le kg (5,65 $). Le monosilicium dense n'a baissé que de 14 % pour atteindre 66,20 RMB le kg. Après le 30 juin, les prix sont remontés.

Au 1er semestre, Xinte Energy a subi un recul de 17 % de son chiffre d’affaires à 3,4 Mds RMB (499 M$). Ceci comprend les activités de développement (soit 1,3 Mds RMB, - 38 %) qui ont subi la crise sanitaire, ainsi que la vente de silicium de 1,4 Md RMB (+ 12 %), alors que la production a augmenté de 44 % sur l'an dernier à la suite de la mise en service d'une unité de production de 36.000 tonnes. La société a réalisé un bénéfice net de 626 M RMB (- 27 % sur 2019). La marge nette atteint 18,4 % !

La Chine a augmenté d'un tiers sa production entre début 2019 et début 2020

https://www.pv-magazine.com/2020/09/17/xinte-energy-warns-of-possible-polysilicon-and-inverter-glut/

PV Magazine du 17 septembre

NDLR   Il y a trois semaines, Daqo New Energy estimait que le prix du silicium devait grimper durablement car il n’y aurait pas beaucoup de mise en service de nouvelles unités de production dans les dix-huit prochains mois, alors que la demande continuait à augmenter. La semaine dernière, LONGi estimait que le prix était correct après sa remontée. Cette semaine, Xinte estime qu’il est susceptible de reculer, surtout avec une résurgence de la pandémie ! Il est difficile d’obtenir une tendance claire !

S’il y a remontée, elle devrait être limitée car de nombreux producteurs pourraient remettre en marche leurs installations et continuer ainsi à satisfaire la demande. Le plus probable est une baisse de prix car il y a un gros écart (du simple au double) entre le prix de revient des producteurs les plus efficaces et le prix de marché.

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"