L R AS Publié le lundi 7 septembre 2020 - n° 330 - Catégories : onduleurs/micro-ondul

Le marché des onduleurs moins cyclique que celui des panneaux

Le marché mondial des onduleurs solaires a atteint un niveau record en 2019 avec 9 Mds $ et 130 GW

Deux facteurs expliquent ce record :

la ruée vers les équipements solaires avant la réduction du crédit d'impôt à l'investissement américain de 30 à 26 % ; et la croissance du marché du remplacement des onduleurs en Europe, selon Wood Mackenzie.

En 2019, entre 25 % et 30 % des onduleurs photovoltaïques américains expédiés ont été achetés à des fins de protection : les onduleurs constituent une faible part du montant des approvisionnements. Ceci signifie que les baisses de prix des onduleurs seront moins importantes que celle qui pourraient intervenir sur les panneaux (en dollar par watt). Il y a aussi l'arrivée de la fin de vie des onduleurs et la nécessité de les remplacer.

Surtout, la pandémie de COVID-19 n'aura pas de conséquences aussi graves pour l'industrie des onduleurs que pour l'industrie solaire en général.  La chaine d'approvisionnement est plus diversifiée que celle des panneaux. Les usines sont déjà très automatisées et donc peu affectées par la crise sanitaire. Les problèmes logistiques semblent avoir été minimes et les hausses de prix limitées. Dans l'ensemble, la pandémie de coronavirus devrait réduire les expéditions d'onduleurs en 2020 de 14 % par rapport aux prévisions faites en début d’année.

Mis à part la cession d'actifs par ABB à Fimer, il y a peu de fusions, acquisitions ou de sorties dans le secteur onduleurs. La pression sur les prix et le ralentissement du marché pourrait avoir pour effet des cessions ou des sorties du métier.

Les fabricants chinois d'onduleurs ont étendu leur présence à l'étranger, passant d'environ 30 % des livraisons mondiales hors de Chine en 2018 à environ 40 % en 2019. Le ralentissement du marché chinois et la croissance de la demande internationale expliquent le grand succès pour ces entreprises.

Dans le prolongement de 2018, les vendeurs d'onduleurs ont élargi leur offre de logiciels et de services. Ils ont créé des plates-formes internet, ont développé l'intelligence artificielle, l'apprentissage-machine. Ces initiatives peuvent créer des sources de revenus supplémentaires et aider les entreprises à se différencier du lot.

La fiabilité et l'attention portée au client sont des priorités absolues lorsqu'il s'agit de choisir une technologie d'onduleurs. Certains d'entre eux ont ouvert des centres de contact avec les clients.

La prochaine étape ? A court terme, la crise sanitaire freinera le marché des onduleurs. Mais la tendance générale reste positive. La demande d'onduleurs augmentera à mesure que les installations continueront à se développer dans le monde, que les systèmes vieilliront et que de nouveaux onduleurs seront nécessaires.

Le secteur se concentre sur la numérisation et les besoins des clients. Les acteurs du secteur des onduleurs seront poussés à innover et à se lancer dans la fabrication non traditionnelle d'onduleurs.

https://www.greentechmedia.com/articles/read/woodmac-last-year-saw-record-highs-for-the-inverter-market

GreenTech Media du 26 août

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"