L R AS Publié le samedi 5 septembre 2020 - n° 330 - Catégories : Asie, R&D

La Corée du Sud lance un important programme de recherche et développement

La Corée du Sud lance un important programme de recherche et développement afin de mettre au point des produits à haut rendement tels les panneaux basés sur des cellules solaires en tandem. Les investissements publics pourraient atteindre 160 M$ pour des recherches sur les cellules tandem au cours des cinq prochaines années. Le but est d'atteindre une efficacité de

26 % en 2023 et même 35 % en 2030. Un autre budget de 2,1 M$ servira à tester les technologies TOPCon, l'hétérojonction et les tandems solaires. Un troisième budget de 8,2 M$ sera consacré au photovoltaïque intégré aux bâtiments (BIPV) et au photovoltaïque flottant.

La Corée a adopté en mai dernier de nouvelles normes (comparables à celles de la France) pour tenir compte de l'empreinte carbone ainsi que le prix convenu par les développeurs pour l'électricité produite. 

En septembre 2019, des chercheurs de l'Institut des Sciences et Technologies d'Ulsan en Corée du Sud ont fait la démonstration d'une nouvelle méthode de fabrication de dispositifs en tandem pérovskite-sur-silicium, utilisant un adhésif conducteur transparent pour combiner les deux cellules. Les scientifiques ont développé des dispositifs dont l'efficacité a été démontrée à 19,4 %, et proposent des stratégies pour dépasser les 24 % en utilisant la technologie existante.

https://www.pv-magazine.com/2020/09/03/south-korea-bets-on-tandem-solar-technologies/

PV Magazine du 3 septembre

NDLR   L’effort budgétaire de la Corée est là aussi pour préparer l’avenir, pour trouver des produits innovants, pour émerger face aux produits chinois. Chaque pays y va de son budget propre. L’éparpillement des budgets des différents Etats est certain. L’efficacité de cette attitude est bien mauvaise. Il faudrait une collaboration des petits pays qui ont chacun des ambitions pour faire face au monopole croissant de la Chine. Il ne suffit pas de miser sur la prochaine technologie, mais lancer des coopérations internationales sur des produits existants et les faire émerger face au géant. Rechercher à chaque fois le produit d’après est nuisible car si les efforts n’aboutissent pas, l’argent est perdu. Si les efforts de recherche parviennent à un résultat, il n’y a plus d’industriels capables d’utiliser le résultat des recherches. Alors, cela donne l’impression qu’on cherche pour chercher et qu’on oublie le but, celui de produire les produits photovoltaïques dans de meilleures conditions et à plus bas prix. Va-t-on constater, puis remédier à cette aberration ?

S'inscrire à la newsletter "Le Fil de l'Actu"